Accueil > RESO-UCL > Dossier technique : Politique de réduction des risques : quelle efficacité (...)

Dossier technique : Politique de réduction des risques : quelle efficacité des programmes d’échange de seringues ? 1ère partie. Etat des lieux en Belgique

jeudi 24 avril 2014

Dans de nombreux pays, les programmes d’échange de seringues sont un des éléments clefs de la politique de réduction des risques chez les usagers de drogues. Leur efficacité quant à la réduction de la propagation des maladies transmissibles par voie sanguine n’est plus à démontrer (principalement le VIH/SIDA, les hépatites virales B et C). En outre, certains programmes d’échange de seringues vont au-delà de la distribution et la mise à disposition de seringues en présentant d’autres effets bénéfiques comme par exemple l’établissement d’un contact entre une population cible difficilement accessible et des services sociaux et sanitaires (structure d’aide, cadre de soins, responsabilisation, etc.).

En Belgique francophone, différentes associations comme par exemple Modus Vivendi travaillent sur le terrain. La Direction générale de la santé, tout comme notamment la Région wallonne ou la Commission communautaire française (COCOF), cofinance l’achat de matériel (seringues, Stérifix : kit de matériel stérile d’injection, etc.) ainsi que le travail de coordination de Modus Vivendi et de ses partenaires.

Voir en ligne : Dossier n°68. 1ère partie

retour